Nathalie Thibur
Coloconte & Cie

Cercles Conteurs

Les cercles conteurs, c’est quoi ?

Le principe des cercles conteurs repose sur le plaisir du partage.

Assis en cercle, les participants écoutent et réécoutent des contes transmis oralement par l’un d’entre eux. Quand il le souhaite, chacun a la possibilité d’offrir aux autres l’un des contes écoutés en y apportant sa voix et sa personnalité.

Il ne s’agit ni de former des conteurs, ni de préparer un spectacle, mais de permettre à chacun, enfant comme adulte, de s’approprier, selon sa sensibilité, un répertoire issu de la littérature orale (contes, comptines, devinettes…).

La parole conteuse ouvre des portes, apporte des parfums d’ailleurs et en même temps rassure et console. Quand l’enfant s’en saisit et transmet à son tour, il rend vivant et fort le lien qui le relie aux autres.

Nathalie Thibur

Les cercles conteurs, pourquoi ?

Parce que conter, c’est bon pour...

Enrichir son vocabulaire, appréhender la structure logique du récit, exercer sa mémoire et sa capacité d’attention, cultiver l’imaginaire, apprendre à écouter et à respecter la parole de l’autre, favoriser la confiance en soi, acquérir et partager des valeurs humaines, découvrir d’autres cultures...

Le conte est un fabuleux outil d’éducation et d’humanité, un outil à notre disposition aujourd’hui pour nous aider à préparer demain !

Les Cercles Conteurs que je propose sont inspirés des recherches de Suzy Platiel, ethnolinguiste au CNRS.

En 2014, j’ai participé à la formation Conte et enseignement qu’elle encadrait. Depuis, je continue d’échanger régulièrement avec elle sur le rôle du conte dans la construction de l’humain et sur sa place dans l’éducation.

C'est la spécificité particulière du genre conte qui va permettre à l'enfant de se sentir, au delà de son individualité et de sa culture, un être humain semblable à tout autre être humain.

Comment ? La personne qui raconte n'est pas propriétaire du conte qu'elle raconte, elle n'est qu'un passeur qui est là pour transmettre, et chacun a le droit de se l'approprier avec son vocabulaire, son émotivité, sa créativité et la façon dont le conte a résonné en lui en tant qu'individu. Or[...] chaque individu le reçoit toujours au sein d’un public avec qui il partage le plaisir d’écouter des contes et, dans le même temps, il sait que chacun a le même droit que lui de se l’approprier pour le raconter à son tour. Et ce plaisir partagé sans désir de possession exclusive mais au contraire avec le désir de faire partager son plaisir à d’autres crée une solidarité qui dépasse le cercle étroit de son propre groupe, d’autant que les mêmes thèmes se retrouvent dans le monde entier car ils expriment le fondement de ce qui est la spécificité de l’être humain.

Source : La parole partagée, la parole échangée, base et tissu du lien social et de l'affirmation de son identité, Suzy Platiel, CNRS, France, juin 2013.

Les cercles conteurs, où ?

En milieu scolaire : de la maternelle au collège, j’anime des cercles d’enfants conteurs en présence de l’enseignant·e que je forme petit à petit pour qu’elle ou il puisse prendre le relais.
Envie d’essayer ? Contactez-moi pour plus d'informations

En médiathèques, maisons de quartier, lieux d’accueil parents/enfants : je propose un moment ludique et chaleureux pour partager histoires, chants, comptines et jeux de doigts entre enfants et adultes qui les accompagnent (médiathécaire, animateur·trices, parents).
Intéressé·e ? Contactez-moi pour plus d'informations


Formation à l’animation de cercles conteurs

Vous êtes professionnel·le dans le champ de l’éducation, de l’animation ou du soin et vous souhaitez vous initier à cette pratique ou former votre équipe, parlons-en !

Depuis 2016, j’ai mené plusieurs actions de formation dans ce domaine pour l’Éducation Nationale, des collectivités territoriales et des associations, notamment :

Je coordonne également un groupe de réflexion et d’échanges de pratiques sur les cercles conteurs au sein du  Collectif Oralité Auvergne.